Ma rencontre avec les Espagnols

63 000 mots par minutes minimum

Ils parlent plus vite que la vitesse du son. C’est impressionnant ! Pour un néophyte de la langue espagnole vous allez en avoir le vertige c’est garanti. Même si vous leurs demandez de parler moins vite, on dirait qu’il existe qu’une seule vitesse. À ça on ajoute les accents et les variantes linguistiques selon la région dans laquelle vous êtes et vous aurez une belle poutine (mais celle-ci ne se mange pas). Personnellement je crois que les Espagnols sont responsables de nombreuses déchirures de l’espace-temps dût à la vitesse à laquelle ils parlent, mais aucun incident majeur n’est survenu pour le moment.

De bons samaritains

Ils sont toujours prêt à vous aider même sans que vous n’osiez le demander. Vous avez l’air d’un étranger, ou simplement d’un bon gars, ils vont vous parler. Le contraire de certains peuples occidentaux qui vont presque vous éviter à tout prix, même pas de contact visuel. Ils vous diront « Bonjour » avec joie et vous aiderons à trouver votre chemins. Vous serez peut être même invité à partager leur repas, ce qui m’est arrivé à quelques reprises. Ils sont plus que généreux, vous en serez agréablement surpris.

Ils ont le théâtre dans le sang

La subtilité et les Espagnols ça fait -273 (Le zéro absolu pour ceux qui se demande pourquoi ce nombre). Ils parlent fort peu importe la situation, le lieux ou l’heure de la journée. Sans oublier que se sont des comédiens hors pairs, ils vivent l’opéra et le théâtre à tout moment. C’est drôle par moment, mais quand on est 50 dans un dortoirs et qu’un groupe d’Espagnols parlent … que dis-je !? Crient à tue tête … C’est tout à coup moins charmant. Ils sont aussi très expressif et gesticulent beaucoup. En fait, il est impossible de parler Espagnol sans bouger les mains, même chose pour l’Italien. Ils sont plus que vivant, ça met de l’ambiance et on aime ça !

Manger c’est donné

Manger et boire coûte rien ! Nada ! J’ai fais les courses pour l’équivalent de 3-4 repas et je n’ai pas dépassé 15€. Certes, il faut faire des choix et se limiter (pas tant que ça non plus, mais pas de filet mignon). Dans les bars, même chose. J’ai eu droit à deux pintes de bière et 3 tapas pour moins de 10€ !!! C’est une aubaine ! C’est impensable de trouver ça au Canada ! Dans certains bars, lorsque vous commander une bière ou du vin, peu importe la quantité, on vous donnera des « Bocadillos » ou des « Tapas ». Qui n’aime pas de la nourriture gratuite ? Personne !

La planète Espagnole arrête de tourner

Les heures d’ouvertures sont un peu étranges pour les nord américains. Presque tout est fermé de 14@17 la semaine ainsi que le dimanche en entier (Jour du Seigneur oblige). Faites vos provisions ! Toutefois les chaînes de magasins comme les supermarchés (Carrefour & Mercadona) sont souvent ouverte tout de même. Si la ville est petite vous aurez vite l’impression de vous retrouver dans une ville fantôme. Prévoyez vos visites aux musées pour ne pas vous heurter à une porte fermée. Dans le pire des cas ce sera l’occasion pour vous de vous reposer pour être en forme en soirée pour l’heure des Tapas !


Avant que vous m’envoyez des inepties suite à la lecture de cet article, il est important de souligner qu’il s’agit de « post-jugé » (Vécu et confirmé), et non, tout les Espagnols ne sont pas comme ça. Ce sont seulement des caractéristiques dont j’aimerais partager avec vous sous un ton humoristique. J’aime la critique et la satyre, mais jamais dans le but de faire du mal, ne vous en faites pas.

Quels sont vos expériences avec les Espagnols ? Partagez vos histoires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *